Mon travail propose des installations low-tech qui intègrent des formes réalisées avec des matériaux basiques de construction et du quotidien. Ces sculptures-objets apparaissent pourtant comme des vaisseaux spatiaux, des sonars high-tech, des émetteurs aquatiques, des turbines motorisées ou encore des robots. À la fois humoristiques et consternants, ces agencements renvoient à une image mythologisée de la science et aux utopies perdues. Je les vois comme des « prototypes intermédiaires » qui portent fièrement les signes du progrès technologique tout en en révélant le coté dérisoire et vain.

---