Pascale Valcke, née en 1985 à Kortrijk.

Dans ses peintures sur panneaux, Pascale Valcke (Belgique, 1985) explore la zone grise entre le figuratif et l’abstrait. Ses compositions vous apparaissent étrangement familières. Les formes reflètent le naturel, tandis que l’anormal apparaît sur la surface plane, comme sur un écran. Valcke convoque des objets qui ont l’air réel mais qui ne peuvent exister. L’illusion de la profondeur, de la lumière et de la perspective se confronte à l’arsenal visuel des surfaces et des lignes, et de la peinture étalée. La nature morte ou le paysage d’autrefois se fondent dans un jeu d’échecs aux enjeux purement picturaux. Nous nous trouvons sur la surface plane. La plus grande précision est ici requise. La palette de couleurs exige une extrême concentration : les nuances de gris s’accordent et les couleurs pastel sont soigneusement choisies. Les panneaux invitent à envisager toutes les combinaisons possibles, qui font à nouveau entrer les images en mouvement. L’œuvre se transforme ainsi en récif corallien. L’espace s’ouvre. Un univers en expansion. (Kurt De Boodt)

---